«

»

Jan 21 2012

Imprimer ce Article

Léturgie sur Wikipedia : Je n’ai pas toujours été le fantastique amant dont tu vantes inlassablement les mérites à ton époux…

… avant, j’étais aussi le sien.

Le rapport avec Wikipedia, me demanderez-vous ?
Vous ne me demandez pas, mais je vous réponds tout de même : aucun. Pourquoi ? Il en faut un ?

Non.
Une fois n’est pas coutume, nous allons parler de Simon Léturgie, ma victime favorite.

Simon Léturgie dédicace Gastoon à Terres de Légendes

Quelqu’un a-t-il vu la page Wikipedia de Simon (je mets un lien permanent vers la version citée) ?
Pour les glands, je cite :

[…]
En 2005, il crée la collection Commedia aux éditions Vents d’ouest mettant en scène les pièces du répertoire classique en conservant l’intégralité des textes.
Cette collection ambitieuse ne connaît pas le succès espéré par son auteur et son éditeur. Simon Léturgie se tourne alors vers des créations très commerciales, qui s’appuient sur le prestigieux passé de la BD (Spirou, Lagaffe…) dans l’espoir de rencontrer son public. Alexandre Dumas disait, “qu’on a droit de violer l’Histoire si on lui fait de beaux enfants” : a-t-il atteint cet objectif ? Le public jugera.
Son style qui s’inspirait du graphisme de Morris et surtout de Conrad s’oriente de plus en plus vers le manga, comme le prouve son dernier album Gastoon. Paradoxellement, Francis Tarrin qui s’est inspiré lui-même du graphisme de Simon Léturgie connait un bien plus grand succès grace à des séries plus originales.

Fantastique, non ?
Et je ne parle pas que de l’orthographe douteuse, mais aussi du fond.
Très clairement, l’imbécile est un con pétri d’approximations et probablement atteint de franquinisme aigu.

Avec tout le respect et l’admiration que je voue et dois à Franquin, je suis dans le regret de lui annoncer que certains de ses fans sont des demeurés. Illettrés, de plus. Car nul doute que cette petite affaire mesquine (et qui me fait rire parce que je suis méchant et que j’aime taquiner Simon) est à relier aux nazis de Lagaffe dont j’ai déjà évoqué la piètre et misérable existence et .

En attendant, je ne manquerai pas de me moquer de Simon la prochaine fois que je le vois.

Lien Permanent pour cet article : http://www.terresdelegendes.fr/2012/01/bd/leturgie-sur-wikipedia-je-nai-pas-toujours-ete-le-fantastique-amant-dont-tu-vantes-inlassablement-les-merites-a-ton-epoux/

(2 commentaires)

  1. avatar
    Hervé

    … j’ai préféré la page Wikipédia de Paul Cauuet …

    1. avatar
      admin

      Je sais, je sais :)
      Tu me l’as déjà dit. Mais elle est drôle (bien que le rôle de Wikipedia ne soit pas d’être drôle, ça, c’est le notre), pas insultante (ça aussi c’est notre rôle).

Les commentaires sont désactivés.