«

»

Mai 27 2012

Imprimer ce Article

Batman : The Dark Knight Rises

Oui, encore, diront les plus cultivés d’entre vous.
Mais avec un peu de chance, c’est la dernière fois. Et peut-être qu’ils décideront de faire enfin quelque chose de la licence Batman, maintenant.

Quoi qu’il en soit, il reste un dernier Batman de cet incapable de Christopher Nolan avec “le pas très bon mais les filles le trouvent beau alors c’est pas grave” Christian Bale. Et c’est The Dark Knight Rises.

Alors que les choses soient claires. J’ai un gros faible pour le personnage de Batman, ce qui me confère une importante tolérance à la médiocrité à son égard.
Pourtant, je n’avais pas aimé le Batman en mousse de Tim Burton, encore moins ceux qui avaient suivi et j’avais nourri quelque (maigre) espoir lorsqu’ils avaient annoncé le reboot de la série.
Espoir qui s’est envolé à la lecture du nom de Christopher Nolan (dont la pathétique filmographie devrait pourtant parler d’elle-même : Memento – à ce jour son meilleur film, c’est dire -, The PrestigeInseptionInsomnia et les Dark Knight pour la partie la plus marquante de sa carrière).
Je me souviens encore pour Batman Begins, en 2005, du décalage entre la médiocrité de ce qui était projeté à l’écran et l’enthousiasme du public (même si depuis Avatar et Inception, je ne m’étonne plus de rien, j’ai compris que les gens sont cons et que les jeunes n’ont aucune culture en quoi que ce soit : il suffit de dire que c’est profond pour qu’ils le croient). La seule bonne idée (ne pas montrer Batman mais le suggérer du point de vu de ses proies) aura duré moins de cinq minutes.
En 2008, j’étais à Bruxelles lorsque j’ai vu The Dark Knight. Je me demande encore pourquoi je suis allé voir ça au lieu d’aller boire une bière.

Directeur insipide et peu inspiré, acteur principal avec autant de charisme qu’une moule ou détails ridicules à foison (la moto, l’ignoble Batmobile, la grosse tête du costume, la voix insupportablement risible de Christian Bale Bale lorsqu’il met son masque et la liste est longue), je vous laisse choisir ce qui est le pire.

Tout ça pour dire que, non, je n’attends pas grand chose de The Dark Knight Rises.
Mais comme je disais, j’ai un faible pour le personnage de Batman, alors je me suis pris à rêvasser.

Et bien fallait pas.

Les images teaser sont arrivées, rapidement suivies de vidéos.

Le pire dans tout ça ? C’est que le film fera probablement un carton…

Lien Permanent pour cet article : http://www.terresdelegendes.fr/2012/05/musique-cinema-et-television/batman-the-dark-knight-rises/

(1 commentaire)

  1. avatar
    mmarvinbear

    Et oui, la trilogie Nolan sur Batman est un succès public. Et savez-vous pourquoi ?

    Parce que ces 3 films bénéficient d’une image splendide. La mise en scène, classique, est impeccable. Les acteurs sont époustouflants. Heath Ledger est un million d’années-lumière devant ce pauvre Jack Nicholson, qui joue, il est vrai, sur une autre partition, plus proche des pulps des années 50 que du registre réaliste de mise désormais pour les adaptations de comics.

    Il y a aussi Christian Bale. Non, il n’est pas dans les films car il a un beau cul, mais parce que c’est un très grand professionnel. Je vous conseille le Machiniste pour vous faire une idée de son talent et de son abnégation. Ce n’est pas Depardieu qui pourra le battre ! Je sais, c’est encore un film de Nolan mais il en a fait de tellement bons quand même !

    La grande force de cette trilogie, c’est le respect de la mythologie Kanienne, ainsi que du jeu qui en est fait.

    Il fallait en avoir, pour faire de Batman un élève de Ras-Al-Ghul !

    Plus encore, pour nous montrer la lente descente aux enfers de Dent, et le mensonge final qui va en découler afin de préserver Gotham.

    Un comics, de toute façon, est absolument inadaptable sans une relecture préalable. Autrement, on finit avec Adam West qui bat-examine les bat-fichiers du bat-ordinateur en mangeant un bat-beignet…

    Maintenant, si vous avez des arguments contre, je suis prêt à les entendre.

Les commentaires sont désactivés.