«

»

Juin 04 2012

Imprimer ce Article

Apple veut déposer un nouveau brevet

Apple est une société novatrice qui foisonne de bonnes idées piquées à droite et à gauche et brevetées à son nom.

Ainsi, Apple a eu l’idée d’utiliser et de modifier un système d’exploitation UNIX pour en faire grosso modo un genre de Linux appelé iOS et le vendre une petite fortune. À titre d’exemple, une Fedora ou une Ubuntu sont des distributions Linux plus simples d’accès qui fonctionnent mieux sur des appareils de qualité équivalente et moins chers, mais elles sont gratuites et offrent plus de liberté.
Android (pour les téléphones portables entre autres) n’est réellement mature que depuis la version 4, toutefois la situation est similaire.

Logo iOS

Le logo iOS

Apple impose aussi la mainmise sur le matériel de ses ordinateurs, ce qui lui permet de vendre 50% plus cher des composants, certes de bonne qualité, mais qui n’ont rien de particulièrement exceptionnels. C’est la politique de la bière Corona : comment se distinguer lorsqu’on n’a pas grand chose pour soi ? En augmentant les prix pour en faire un “produit de luxe” et ainsi séduire les pigeons. Le tout saupoudré d’une excellente communication et on parvient à réinventer la vérité.
Même à séduire un noyau de fanatiques pour se défendre bec et ongles. On arrive alors au paradoxe que j’ai rencontré une fois : un type qui assurait que Apple avait inventé les communications sans fil. Parce que les téléphones sans fil de la guerre 14-18 étaient des prototypes d’iPhones, je suppose.
Il faut dire que, en com’, Apple est très, très fort. La firme parvient aussi bien à parler au bobo qu’au retraité ou aux étudiants en 30 secondes de clip publicitaire.

Apple II

L'Apple II (1977), le dernier ordinateur valable conçu par la firme de Cupertino et la dernière fois qu'ils ont innové.

Remarquez aussi que la raison social d’Apple n’est plus Apple Computer. La firme de Cupertino vise désormais le grand public, le casual, et non plus le fanatique relativement à l’aise avec l’informatique. Et ils n’ont pas tout à fait tort : l’utilisateur lambda un peu crétin s’en fiche d’utiliser la dernière mise à jour (enfin, de moins en moins), il veut que ça marche et que son cerveau dopé à la surconsommation n’ai pas trop à fonctionner pour faire quoi que ce soit. Que ce soit la vérité ou pas, on s’en cogne, l’important c’est que le consommateur le croit.

Rajoutons là-dessus une chouche esthétisante genre neo-futuriste minimaliste, et le crétin moyen est persuadé de tenir entre les mains la dernière merveille technologique tout en décorant son logement avec un objet rafiné.

L’autre bonne idée, directement inspirée des pires dictatures, est de verrouiller les possibilités et les choix des utilisateurs ; à la longue, ça devient un standard et ensuite, un référent. Ce n’est pas pratique et contreproductif ? N’a foutre. CF le noyau de fanatiques pour régler la question en public.

Mais là où ils sont très fort, c’est sur les brevets. Touchez un écran avec le doigt, c’est un brevet Apple. Déverrouillez votre téléphone avec le doigt, c’est un brevet Apple. Zoomez avec les doigts, c’est un brevet Apple. Ils brevettent tout et n’importe quoi, aidés par une loi américaine complètement conne.

Le principal problème avec Apple ?
C’est devenu le référent. En bien ou en mal, la firme peut compter sur des millions de gens pour parler d’elle et lui faire de la publicité gratuite. Qu’Apple invente ou mente, qu’ils se conduisent comme des merdes ou qu’ils créent la civilisation à mesure des lubies de ses dirigeants, tout le monde se réfère à ce qu’Apple dit.

Pomme croquée

Désormais, c'est interdit.

Voilà pourquoi Apple a décidé de déposer un brevet en rapport avec le logo de sa marque, la célèbre pomme croquée. Désormais, lorsque vous mangerez une pomme en utilisant vos dents pour en détacher une partie, vous violerez le droit à l’image de la firme de Cupertino ainsi qu’une pléthore de brevets et devrez lui verser deux dollars ($2) de droits. Si vous laissez traîner votre pomme à moitié mangée, vous risquez la prison.

Franchement ?
Heureusement que le gourou Steve Jobs est mort. Ce type a été un désastre pour l’informatique et les concepts économiques en général.

Steve Jobs Is God

Dans le fonctionnement sectaire d'Apple, Steve Jobs (1955-2011) est un dieu intouchable, pas si éloigné que ça du culte de la personnalité de Staline.

En fait, il n’y a qu’un seul intérêt à Apple : en parler en mal génère du traffic.

Lien Permanent pour cet article : http://www.terresdelegendes.fr/2012/06/politique/apple-veut-deposer-un-nouveau-brevet/

(3 commentaires)

  1. avatar
    admin

    Non, parce que moi, je trouve que ça commence à devenir pénible : Nouvelle procédure judiciaire d’Apple contre Samsung aux USA (http://android.smartphonefrance.info/actu.asp?ID=2489).
    J’aimerais bien que la mentalité de merde d’Apple se retourne rapidement contre eux.

  2. avatar
    admin

    Alors, afin d’éviter tout malentendu avec les névropathes fanas d’Apple qui ont malheureusement perdu tout sens commun et tout sens du jugement, le point sur le fait de manger une pomme est une plaisanterie. Nous sommes bien d’accord, hein ?
    Non, je précise, parce que les débiles, parfois, il faut leur expliquer longtemps les choses simples et ça ne rentre pas forcément.

Les commentaires sont désactivés.